En partenariat étroit avec le Centre National de la Production Forestière (CNPF, délégation de Poitiers), le SYMBO a pour répondre à un des objectifs du SAGE Boutonne, conçu un guide ou cahier des charges de bonnes pratiques pour la culture de peupliers en fonds de vallée de la Boutonne.

La CDC Vals de Saintonge et le Kayak club Angérien basé à Saint-Jean-d'Angély ont porté la mise en oeuvre de nouveaux parcours kayak sur la Boutonne et la Gargotte, dont la réalisation s'est effectuée en juin 2018.

GEMAPI est l'acronyme pour Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des inondations.

A l'origine, les cours d'eau ont un fonctionnement naturel qui permet d'épurer les eaux de ruissellement, d'atténuer l'intensité des crues et de favoriser une large biodiversité.

Le secteur Boutonne amont est délimité par la limite départementale Deux-Sèvres / Charente-Maritime.

Deux techniciens médiateurs de rivière basés à Périgné sont en poste pour gérer les travaux d'entretien et de restauration des cours d'eau sur ce secteur comptant environ 275 km Linéaire de réseau hydrographique (avec le réseau secondaire et le chevelu).

Le secteur de la Boutonne Moyenne est délimité au Nord par la limite départementale et s'arrête à St Jean d'Angély.

Un technicien rivière ainsi que deux agents sont en charge de ce secteur pour assurer les travaux et l'entretien d'environ 180 km linéaire de cours d'eau (sans compter le réseau secondaire et le petit chevelu).

Le parcours de la Boutonne, à l'amont de Saint-Jean-d'Angély alimentait au XIXème siècle près de 180 moulins à grains, à huile, à poudre et à draps.

Le suivi de l'hydrologie du bassin s'effectue au travers d'une plateforme web dédiée pour la Boutonne et accessible pour tous.

Modèle bassin boutonne

Elle est principalement active pour le suivi des étiages, mais fonctionne sur tout le cycle annuel du bassin et peut permettre de s'informer des conditions hivernales de remplissage des nappes p. ex.

Le Programme d’Actions de Prévention des Inondations (PAPI) est un programme de gestion du risque d’inondation

Des zones de protection ont été mises en place pour préserver des habitats et des espèces remarquables sur le bassin versant dans le cadre du réseau européen Natura 2000.

Ces zones sont diversifiées :

-un site de fonds de vallées caractérisés par des rivières de plaine à eaux courantes avec maillage bocager « Vallée de la Boutonne » sur l’amont du bassin;

-un site de cavités à chiroptères à Loubeau (Melle);

-le site du massif forestier de Chizé-Aulnay ;

-des sites de plaines à Outarde Canepetière,

-un site de marais « Estuaire et basse vallée de la Charente » à oiseaux et zones humides.

 

Les principales espèces remarquables présentes sur le bassin sont : la Loutre d’Europe, les chiroptères (Grand Rhinolophe, Barbastelle, Grand Murin, …), le Cuivré des marais, l’Agrion de mercure, la Rosalie des Alpes, le Triton crêté, le Chabot, la Lamproie de Planer, …

D’autres types de protection existent sur le bassin versant :

-l’arrêté de biotope des carrières de Loubeau.

-les protections par acquisitions foncières des CREN, des départements (ENS),

-les programmes re-sources des syndicats d’alimentation en eau potable.

 

Plus d'information sur le site natura 2000.

Autrefois considérées comme des milieux insalubres, souvent dangereux et impossibles à valoriser, les zones humides ont longtemps suscité des inspirations négatives dans l’esprit  de l’homme.